Être blogueuse : La vie de rêve ?

13.1.18
Métier de rêve, pas toujours considéré comme un métier d'ailleurs, que peut-il se cacher derrière cette ambition ?
blogueuse risque vie de rêve ou pas
Leurs milliers voire millions d'abonnés, leur garde-robe pleine à craquer, les innombrables cadeaux reçus chaque jour, la notoriété, les soins, la belle vie... Tous ces beaux mots que l'on assimile au métier de blogueur(se). Lorsque l'on est de l'autre côté, il peut parfois être difficile de percevoir les difficultés de cette carrière.

Je ne me prétends en aucun cas blogueuse, car premièrement je n'en vis pas (mais mon métier dans la communication m'épanouit énormément !), deuxièmement je n'ai probablement qu'un faible impact contrairement aux grandes blogueuses.
Néanmoins, si on creuse un peu, on peut vraiment se rendre compte, et surtout prévoir les risques encourus par une telle carrière.


Vivre au jour le jour

Jusqu'à présent et depuis peu, le métier de blogueur(se), d'influenceur(se) (même si j'ai horreur de ce terme) est largement reconnu par la rémunération qu'ils apportent. Aujourd'hui, il est possible de vivre de cette activité. Mais comme tout phénomène nouveau, comme tout phénomène digital et marketing, il est possible qu'un jour cette stratégie de communication de la part des entreprises batte de l'aile car son impact sera moindre face à un nouvel autre phénomène d'ici-là. Le monde du digital est en perpétuel mouvement, il faut se mettre à jour quotidiennement pour éviter de ne couler dans la vague lorsque le marketing d'influence arrivera au terme de son cycle de vie.

Ne pas compter les heures

Être blogueur(se), c'est travailler pour soi. Si vous ne travaillez pas, l'argent ne tombera pas du ciel et bien malheureusement on ne vit pas d'amour et d'eau fraîche. Un(e) blogueur(se) vit donc au dépend de la réussite de ses projets et de ses partenariats, ce qui peut s'avérer être imprévisible et risqué. Alors, lorsqu'il le faudra, il sera nécessaire de parfois faire des journées de 40h, voire plus. Et oui, il n'y a pas toujours des horaires de bureau !

Faire des concessions

Un des points les plus douloureux pour certain(e)s, c'est de voir sa vie privée changer radicalement. Perte d'un amour ou d'une amitié cher, entourage changeant, il faudra prévoir des pertes sur votre chemin. La vie de blogueur(se) n'est pas de tout repos entre les déplacements, les shootings etc... Si votre moitié (amicale ou amoureuse) est à un poste plutôt stable, la différence du mode de vie peut parfois se faire ressentir, comme on le voit dans certaines ruptures chez certain(e)s blogueurs(ses).
Il arrive également de perdre des amitiés très chères, qui ne supporteront pas la médiatisation, ou le succès tout simplement (oui oui, la jalousie...).

Une patience mise à rude épreuve

Collaboration difficile, bad buzz, accumulation de travail en retard, nouveautés digitales imprévisibles, fans mécontents... Que d'épreuves à traverser et pour lesquelles il faut s'armer d'un sang froid à toute épreuve. C'est parfois très difficile de lutter contre ces phénomènes !

Déballer sa vie privée

Malgré la discrétion, il s'avère parfois que la vie privée soit impactée. Il est impossible d'y échapper totalement lorsque le succès atteint des records et provoque une médiatisation importante. Eh oui, vos fans veulent savoir qui vous êtes, où vous vivez, si votre histoire d'amour durera, si votre amitié fera face à telle trahison et si tel scandale fera le buzz... Il est indispensable d'anticiper la curiosité d'un public de plus en plus puissant.


Réussir à rester honnête

Parmi les propositions de partenariats multiples et alléchantes, il est parfois difficile de dire non à une offre malhonnête qui promet un voyage aux Maldives... Mais pourtant, il faut savoir y résister ! Résister également aux propositions de rémunérations très attrayantes susceptibles de remettre en cause une légitimité durement acquise auprès d'un lectorat très exigeant. Tout comme pour une entreprise, le client est volatile, le fidéliser est donc une priorité, et pour cela, il faut déjouer les tentations trop risquées. En bref, il faut préserver une certaine cohérence de l'univers développé.

Supporter le lynchage médiatique

Forcément, entre jalousie et haine, il faut rester solide face aux critiques, aux rumeurs, aux insultes et parfois même au harcèlement. C'est incroyable de voir certaines personnalités en parler et en être totalement indifférentes. Il faut trouver cette force à puiser au travers des ressources positives (les fans, le fait d'exercer une activité que l'on choisie). Parfois, pour certain(e)s, cette pression est trop dure à subir et donc laisser tomber reste la seule issue. Il ne faut pas en avoir honte car il vaut mieux quitter la table en vainqueur plutôt que de ruiner sa santé mentale et physique.

Ne pas avoir le droit à l'erreur

Surveillance permanente, c'est aussi un point clé à prendre en compte lorsque la présence médiatique est importante. Il y aura toujours une personne ou un groupe de personnes qui sera là pour appuyer là où ça fait mal, là on l'attention a été délaissée au profit de personnes malveillantes qui ne vivent que pour l'échec d'autrui. Autrement dit, il faut surveiller ses actes, réfléchir avant d'agir = perte de spontanéité malgré toute la volonté possible de l'être et de le rester.


Être autodidacte et polyvalent

En tant que blogueur(se), il faut savoir jouer sur tous les fronts. Études ou pas, on ne peut pas être fort partout, mais ce métier est très exigeant en matière de polyvalence : que ce soit en communication (gestion de sites webs et réseaux sociaux, rédaction, photographie, graphisme, référencement...), finance (gestion du budget, gestion des ressources, business plan, fond de roulement...), droit (droit de la communication et de la réglementation publicitaire...) et j'en passe...

En bref, comme depuis toujours, le marketing est un monde de requins. Et le marketing d'influence n'y échappe pas. Certes, cette activité a ses risques, mais elle est aussi remplie de positif : l'amour d'une communauté, partager sa passion, vivre de sa passion. Je suis la première à penser que le jeu en vaut la chandelle. Il ne vaut pas avoir peur, au contraire, il faut être informé(e) et partir à la conquête de cet univers féroce qui a tant à offrir !
En passant, si vous suivez des personnes influentes, vous pourrez comprendre qu'ils/elles sont probablement face à certains de ces cas, cela peut également vous ouvrir l'esprit sur la difficulté de ce métier, qui en est un il faut l'avouer et ne pas avoir honte de le dire.

N'oubliez jamais de vivre vos rêves !
Bisous, bisous,

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?
PARTAGEZ-LE SUR PINTEREST !
blogueuse risque vie de rêve ou pas pinterest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire